Éclatement des mythes : que sont les soins auto-administrés?
En naviguant en ligne, cela peut ressembler à des bombes pour le bain et à du chardonnay, mais prendre soin de soi demande un peu plus de travail.

Écrit par Espacelle

Publié le mars 1, 2022
Two women sit across from each other laughing and smiling

Vous avez vu les articles et les mèmes faisant la promotion des soins auto-administrés : prendre un bain, boire un verre, se faire les ongles. En fin de compte, la plupart des mythes entourant le concept semblent pointer vers un thème central : Vous Faire Plaisir est équivalent à prendre soin de vous-même. Malheureusement, cette vision limitée de ce qu’est prendre soin de vous-même peut s’avérer un exercice de consumérisme plutôt qu’un exercice d’autocompassion. 

Audra Potter est une travailleuse sociale et une thérapeute sur la plateforme Inkblot qui offre principalement des services en TCC, TCD et en thérapie de résolution. En lien avec son travail d’enseignement des limites, elle considère que les soins auto-administrés sont une pratique quotidienne beaucoup plus active que ce qu’Instagram pourrait suggérer. 

« Prendre soin de soi, c’est recharger ses batteries », dit Mme Potter. 

En quoi consistent ou non les soins auto-administrés? 

Désolée pour ceux qui cherchent à se faire du bien avec quelque chose d’aussi simple qu’un bain moussant, mais Mme Potter a appris que les soins auto-administrés demandent un peu plus de travail que cela. « Tout commence par les choix constants que nous faisons chaque jour et qui favorisent un sentiment de bien-être mental », dit-elle. 

Ce genre de sentiment ne consiste pas en une série de moments apaisants qui vous permettent de passer d’une journée à l’autre, mais en un modèle de soins profonds et honnêtes pour vos besoins : il s’agit d’être constamment présent pour vous-même, même lorsque c’est difficile. « Les soins auto-administrés ne concernent pas ce que nous faisons occasionnellement lorsque nous nous sentons déprimés », dit Mme Potter. 

Parfois, cela signifie qu’il faut s’engager dans un acte de soins auto-administrés, comme fixer une limite difficile avec un être cher, ce qui peut ne pas être agréable du tout. Ce qui compte, c’est le résultat final, c’est-à-dire votre propre sentiment de paix intérieure et de santé mentale. « Il ne s’agit pas seulement de se faire masser, de boire un verre de vin ou de prendre des vacances », dit Mme Potter.

Moyens d’exercer les soins auto-administrés

Comme leur nom l’indique, les soins auto-administrés vous concernent entièrement et nécessitent donc un certain niveau de conscience de soi pour être les plus efficaces possible. Voici quelques étapes que vous pouvez suivre pour commencer à exercer vos propres soins auto-administrés authentiques qui iront vraiment à la source de vos besoins. 

1. Examinez vos choix

La première chose à faire est d’examiner attentivement la façon dont vous vivez votre vie et de déterminer si elle vous rend heureux ou non. « Il s’agit d’examiner les choix que nous faisons dans notre vie et de voir s’ils favorisent notre bien-être », explique Mme Potter. Le mot clé est « favorisent » : quels sont les choix que vous faites qui vous retiennent activement à agir? Quels sont les choix qui vous empêchent de donner le meilleur de vous-même? Faites un inventaire : « La qualité de nos habitudes constitue la façon dont nous prenons soin de nous-mêmes. »

2. Définissez clairement vos valeurs

Une fois que vous avez examiné vos choix, pensez à déterminer vos valeurs personnelles afin de voir si elles y correspondent ou non. « Beaucoup de gens ne connaissent pas leurs valeurs », dit Mme Potter, qui suggère de chercher en ligne des listes de valeurs ou des activités pour commencer à les clarifier pour vous-même. « Une fois que vous avez ces valeurs, c’est là que vous commencez : comment puis-je faire de la place pour certaines d’entre elles? » Elle suggère d’en choisir trois pour commencer, puis de se fixer des objectifs correspondant avec ces valeurs. « Plus vous pouvez faire des choix qui correspondent avec vos valeurs, plus vous vous sentirez satisfait dans votre vie. »

3. Priorisez votre emploi du temps

Le simple fait de dire non peut être un acte de soins auto-administrés très utile. « Notre temps est limité dans une journée, nous ne pouvons donc pas donner notre énergie et notre espace à tout ce qui se présente sur notre chemin », explique Mme Potter. Réfléchissez bien à ce à quoi vous voulez consacrer votre temps et votre énergie, et ne perdez pas ce temps précieux à vous sentir coupable de refuser des activités ou des demandes. Vous pouvez également faire le point sur la façon dont vous passez votre temps : combien de temps passez-vous sur les médias sociaux ou à regarder la télévision? « Quelles sont les choses auxquelles je passe mon temps chaque jour, et me donnent-elles l’impression d’avoir besoin de prendre soin de moi? », demande Mme Potter. « C’est une indication que je dois vraiment réduire le temps que je consacre à ces activités. »

4. Pratiquez la pleine conscience

Être présent est un excellent moyen de relier toutes ces étapes et de commencer à vivre en harmonie avec vos besoins au fur et à mesure que vous les ressentez. « La pleine conscience et vivre consciemment sont vraiment liés à l’estime de soi, qui vous permet de vous affirmer », explique Mme Potter. De manière cyclique, plus vous vous exercez à demander ce que vous voulez, plus vous vous sentirez en confiance pour le faire. 

Pourquoi est-il important de prendre soin de soi? 

« La pandémie a privé beaucoup d’entre nous des activités habituelles que nous faisions pour recharger nos batteries », déclare Mme Potter. Passer du temps avec des amis, voyager, assister à des spectacles de musique, rien de tout cela n’a été possible depuis plus d’un an. « La seule chose que vous pouvez faire est d’être créatif pour rétablir certaines activités dans la limite de vos moyens. »

Faire preuve de créativité pour vivre vos valeurs et prendre du temps pour vous peut être un acte d’affirmation. C’est un investissement dans vous-même, qui ne fera que renforcer votre nouvelle routine de soins auto-administrés. 

Peut-être que pour vous, cela signifie un bain et c’est correct, tant que vous vous efforcez de répondre à vos besoins d’une autre manière, même si c’est un peu moins luxueux. « Les soins auto-administrés réels et de qualité sont le fruit des choix que nous faisons régulièrement : les bonnes habitudes et les choses que nous pouvons faire dans le moment », dit Mme Potter. 

« Nous avons besoin des deux. »

Avis de non-responsabilité : Cet article contient des directives ou des conseils qui ne sont pas destinés à l’autodiagnostic ou au traitement. Aucun contenu ne peut se substituer aux conseils directs d’un professionnel qualifié, comme votre médecin ou un professionnel de la santé mentale. N’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel agréé pour les symptômes que vous ressentez.

Si vous êtes en situation de crise et avez besoin d’une aide immédiate, composez le « 911 » ou rendez-vous à la salle des urgences la plus près. Vous pouvez aussi appeler le Service canadien de prévention du suicide au 1 833 456-4566 (en tout temps). Si vous êtes résident du Québec, composez le 1 866 APPELLE (1 866 277-3553).

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous pour obtenir des conseils, des ressources et plus encore.