Vous souhaitez entretenir une relation saine? Voici six raisons d’envisager la thérapie de couple
La thérapie de couple peut aider les couples à gérer leurs attentes et à renforcer leur résilience.

Écrit par Espacelle

Publié le février 28, 2022
A man and woman face each other while discussing a matter with their therapist

Vous cherchez des moyens de renforcer votre relation avec votre partenaire ? La thérapie de couple peut vous aider à renforcer votre résilience ensemble.

Quand on évoque la thérapie de couple, on n’imagine pas une histoire d’amour digne d’un conte de fée. Pour beaucoup d’entre nous, avoir recours à la thérapie de couple est le signe de problèmes dans la relation. Cependant, selon les experts, elle peut être un des meilleurs outils pour renforcer le lien amoureux.

“Vous n’avez pas besoin d’avoir un gros problème dans votre couple pour recourir à la thérapie de couple,” affirme Diane Gibson, thérapeute de couple sur la plateforme Inkblot, et qui travaille avec des couples depuis plus de 8 ans. “Nous avons tendance à croire que la phase de lune de miel ne doit jamais s’arrêter, mais c’est quasiment impossible. La thérapie peut aider les couples à gérer leurs attentes et aussi à développer leur résilience.”

Développer la résilience, en consolidant sa relation avec son ou sa partenaire ou en renforçant ses compétences en matière de communication, peut se révéler extrêmement judicieux lorsqu’il s’agit de surmonter les pressions externes liées à une pandémie.

“En ce moment, les couples subissent des facteurs de stress mental sans précédent : une situation financière changeante, des conditions de travail qui évoluent, des interactions sociales bouleversées, etc., en raison de la COVID-19,” ajoute Laella Saffer, une autre thérapeute de la plateforme Inkblot. “Alors que certains couples s’épanouissent en étant ensemble 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, d’autres détestent cette situation. Et c’est compréhensible. Être en couple, même sans pandémie, est déjà difficile.”

Pourquoi vous devriez envisager une consultation de couple 

Que vous vous disputiez constamment avec votre partenaire à propos des tâches ménagères et des finances, que vous ressentiez la pression de l'enfermement dans le COVID-19 ou que vous soyez au stade de l'amour naissant, la thérapie de couple pourrait être la clé pour améliorer votre relation.

Nous avons parlé à trois thérapeutes d'Inkblot des raisons pour lesquelles les couples peuvent envisager de s'inscrire à une thérapie de couple en ligne dès maintenant - et de ce que vous apprendrez en cours de route.

1. Vous avez des problèmes de communication.

Vous et votre partenaire vous disputez-vous constamment pour des choses futiles? Après une dispute, avez-vous l’impression de ne pas avoir été entendu(e)? Ou, avez-vous la sensation qu’une distance s’est installée entre vous? Vous pourriez avoir des problèmes de communication. 

“Les problèmes de communication apparaissent quand une personne ne se sent pas entendue ou comprise. Dans ce cas, un thérapeute peut creuser sous la surface et découvrir la raison sous-jacente de ce problème,” indique Saffer. “Il y a souvent des schémas qui mènent aux différentes disputes et nous pouvons travailler ensemble pour analyser ces schémas. J’aide les gens à comprendre leurs différents styles de communication et d’attachement et à casser ces schémas de communication qui ne fonctionnent plus. Une personne peut être évitante et passive alors que l’autre peut être agressive… et il est évident que cela peut poser problème. J’essaie d’apprendre à mes clients à réellement écouter ce que leur partenaire exprime et ce dont il ou elle a besoin et à exprimer également leurs propres besoins de manière efficace.” 

2. Des problèmes dans l’intimité du couple.  

Avec le temps, il peut être difficile d’entretenir la flamme. Il n’est pas rare que les soucis liés aux enfants, au travail et à la santé puissent avoir un impact sur la vie sexuelle du couple et entraîner un sentiment de rejet chez l’une des personnes du couple. 

“La cause intrinsèque des problèmes d’intimité est souvent la même : un manque de confiance ou de communication,” affirme Saffer. “Cela peut se produire lorsque chaque individu du couple a un niveau de désir différent, lorsque l’un d’entre eux veut faire l’amour plus que l’autre. Le désir peut avoir changé à la suite d’un événement marquant comme un décès ou également en raison d’une douleur physique.” Les thérapeutes peuvent aider les couples à discuter de ce sujet sensible dans un contexte sûr et sans jugement : “La thérapie est un sanctuaire où la honte n’a pas sa place,” précise Gibson. “En tant que société, nous appliquons ce sentiment de honte à beaucoup de choses, en particulier dans le domaine de la sexualité. Or, il n’y a aucune loi qui décide ce que vous pouvez faire ou ne pas faire dans l’intimité de votre chambre à coucher. La seule règle est de trouver ce qui fonctionne pour le couple.” 

3. Il y a eu infidélité ou abus de confiance.

L’infidélité peut apparaître comme le point final d’une relation, mais Gibson assure à ses clients que ce ne doit pas nécessairement être le cas. Non seulement les liaisons extra conjugales sont assez fréquentes – environ 15 pour cent des femmes mariées et 25 pour cent des hommes mariés ont déjà eu une ou des relations extra conjugales (ce chiffre augmente de 20 pour cent environ si l’on inclut les relations émotionnelles) mais aussi de nombreux couples souhaitent explorer de nouvelles formes d’amour. Gibson, qui travaille à la fois avec des couples monogames et des couples polyamoureux, identifie la tromperie lorsque le partenaire n’est pas au courant de la liaison. Lorsqu’il s’agit d’aller de l’avant, elle précise qu’il faut que les deux parties soient fortement impliquées dans le processus de guérison : “J’adore quand les couples viennent me voir après une relation extraconjugale; cela veut dire que le couple veut arranger les choses. Beaucoup de ces couples ont une longue histoire derrière eux et tout abandonner à cause d’une erreur de jugement n’est parfois pas la meilleure idée,” ajoute-t-elle. “Il peut y avoir plusieurs raisons à une infidélité : une perte de connexion, l’opportunité, la curiosité… et même les mariages heureux ne sont pas épargnés. La question qui se pose est : peut-on trouver la raison de l’infidélité et aller de l’avant?” 

La thérapie peut offrir un espace neutre, sans jugement pour explorer ces failles et commencer à regagner la confiance de l’autre. “Pour restaurer la confiance, j’examine toujours comment la relation a été dans le passé. À quoi peuvent-ils se raccrocher?,” indique Bolaji Akinyele-Akanbi, une thérapeute Inkblot basée à Winnipeg, dans le Manitoba. “Il est important de rappeler au couple ses forces du passé et du présent.” 

4. Vous subissez des facteurs de stress externes.

Parfois, la vie vous empêche d’apprécier la connexion que vous avez avec votre partenaire en rajoutant des difficultés supplémentaires. Peut-être avez-vous un deuil à gérer, des problèmes de santé mentale ou vous sentez-vous dépassé par les pressions multiples liées à la pandémie. Quels que soient ces problèmes externes, la thérapie de couple peut les mettre en évidence et vous aider, vous et votre partenaire, à trouver une voie à suivre pour aller de l’avant. “Nous passons tous par des moments difficiles. La thérapie peut aider les couples à apprendre comment maintenir une relation solide même quand les temps sont durs. Pour ce faire, on leur apprend à développer leurs propres mécanismes d’adaptation et à exprimer leurs besoins sans reproche,” précise Saffer. 

5. Les valeurs de l’un d’entre vous ont évolué.

La cohérence des valeurs est un des ingrédients clés d’une relation fructueuse. Les valeurs sont les questions existentielles telles que comment éduquer les enfants, dépenser son argent, pratiquer ou non la religion ensemble, avoir ou non des enfants. Si ces valeurs changent radicalement, le lien qui vous unit peut en être affecté. “Les couples qui ont une relation harmonieuse sont capables d’explorer et de trouver la cohérence dans leurs valeurs respectives. Mais, avec le temps, les choses peuvent évoluer,” indique Saffer. “Par exemple, il est possible qu’au début de la relation, les deux membres du couple avaient dit ne pas vouloir d’enfants et désormais, l’un d’entre eux en veut. Il est important d’adresser ces changements et de voir s’il est possible de revenir à un consensus.”

6. Vous voulez renforcer activement la résilience de votre couple.

Gibson et Saffer tiennent toutes les deux à préciser que la thérapie de couple ne sert pas seulement à régler un problème. Au contraire, la thérapie de couple peut être un bon moyen de comprendre comment l’autre aime et communique et comment assumer la responsabilité de nos propres comportements lorsqu’un problème survient. “Ce que nous considérons souvent comme un problème dans un couple est en réalité une angoisse,” affirme Gibson. “L’angoisse que notre partenaire ne pense pas comme nous et ne ressente pas les mêmes choses que nous. Mais nous ne pourrons pas toujours être sur la même longueur d’onde.” La thérapie de couple peut vous apprendre à gérer ces différences et à envisager un avenir ensemble, de manière consciente. “Un couple ne doit pas attendre que le problème soit grave pour demander de l’aide,” ajoute Saffer. “Quand vous pensez à toutes les choses qui doivent s’aligner : une situation familiale différente, un contexte différent, un passé différent, une histoire différente, une vie différente… pour réunir deux individus, c’est un défi gigantesque. La thérapie offre aux couples des outils pour adresser ces différences et créer une relation plus saine et plus heureuse.” 

Avis de non-responsabilité : Cet article contient des directives ou des conseils qui ne sont pas destinés à l’autodiagnostic ou au traitement. Aucun contenu ne peut se substituer aux conseils directs d’un professionnel qualifié, comme votre médecin ou un professionnel de la santé mentale. N’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel agréé pour les symptômes que vous ressentez.

Si vous êtes en situation de crise et avez besoin d’une aide immédiate, composez le « 911 » ou rendez-vous à la salle des urgences la plus près. Vous pouvez aussi appeler le Service canadien de prévention du suicide au 1 833 456-4566 (en tout temps). Si vous êtes résident du Québec, composez le 1 866 APPELLE (1 866 277-3553).

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous pour obtenir des conseils, des ressources et plus encore.