Comment soutenir la santé mentale des femmes sur le lieu de travail
Comment les employeurs peuvent mieux soutenir la santé mentale des femmes sur le lieu de travail

Publié par Espacelle

Publié le mars 7, 2022

Plus de 100 000 Canadiennes ont quitté le marché du travail entre février 2020 et mars 2021 en raison de la pandémie de COVID-19. De nombreux facteurs ont contribué à cet exode - notamment les pressions exercées pour concilier la maternité et le travail, les possibilités limitées de garde d'enfants et la surreprésentation des femmes dans les emplois de première ligne. 

Faye Johnstone, militante de la santé mentale queer, discute de ces défis et de la façon dont les employeurs peuvent mieux soutenir la santé mentale des femmes sur le lieu de travail avec le Dr Rachel Toledano, vice-présidente des services cliniques d'Inkblot Therapy, Akela Peoples, PDG de Mental Health Research Canada, et Wendy Cukier, fondatrice du Diversity Institute de l'Université Ryerson.

Commencez votre cheminement vers une meilleure santé mentale 

Chacun a besoin d’aide à un moment ou à un autre de sa vie, alors il est essentiel d’avoir accès à une thérapie accessible et efficace. Le programme Espacelle contribue à éliminer les obstacles que rencontrent les femmes pour accéder à une thérapie, notamment le fait de ne pas savoir comment trouver un thérapeute, les longs délais d’attente, ainsi que les coûts, les inconvénients et le temps passé à se déplacer pour suivre une thérapie traditionnelle en personne.

Essayez dès aujourd’hui un an de thérapie numérique auto-guidée gratuite.

Avis de non-responsabilité : Cet article contient des directives ou des conseils qui ne sont pas destinés à l’autodiagnostic ou au traitement. Aucun contenu ne peut se substituer aux conseils directs d’un professionnel qualifié, comme votre médecin ou un professionnel de la santé mentale. N’hésitez pas à demander l’aide d’un professionnel agréé pour les symptômes que vous ressentez.

Si vous êtes en situation de crise et avez besoin d’une aide immédiate, composez le « 911 » ou rendez-vous à la salle des urgences la plus près. Vous pouvez aussi appeler le Service canadien de prévention du suicide au 1 833 456-4566 (en tout temps). Si vous êtes résident du Québec, composez le 1 866 APPELLE (1 866 277-3553).

Abonnez-vous à notre bulletin

Inscrivez-vous pour obtenir des conseils, des ressources et plus encore.